Calais Port 2015 a été livré

Le 5 mai, le groupement mené par Bouygues TP a livré le chantier de Calais Port 2015. Après six ans de travaux, l’ouvrage est fini. Il est prévu que le port entre en opération au début de l’automne.

Le 5 mai est à marquer d’une pierre blanche dans le monde portuaire français. Calais 2015 a été livré par le groupement concepteur. Ce nouveau terminal permet de recevoir les ferries de dernière génération.

Cinq ans de travaux

Ce chantier a nécessité plus de cinq ans de travaux. Les travaux préparatoires ont démarré au dernier trimestre 2015. Au second trimestre 2016, les travaux terrestres de la digue ont commencé pour s’achever en décembre 2020. Dans le même temps, les dragages et remblais, les postes ferries, les voiries et terre-pleins ont été construit.

Retardé par la crise sanitaire

Calais Port 2015 devait être livré en décembre 2020. La crise sanitaire a retardé les travaux jusqu’au premier trimestre 2021. Au final, ce nouveau terminal s’étend sur 65 hectares dont 45 hectares gagnés sur la mer. Pour permet l’accueil des navires de dernière génération, il a fallu draguer 4Mm³, créer une digue de 3,2 km et apporter 6,2 Mt d’enrochements en provenance des Carrières du Boulonnais.

La SPD, créée pour l’occasion

Le maître d’ouvrage de ces travaux, la Société des Ports du Détroit, a été créé pour l’occasion. Elle est en charge du financement, de la construction et de l’entretien de Calais Port 2015 pendant 50 ans. Cette société regroupe à 40% la Caisse des Dépôts et à 40% Meridiam, un fonds d’investissement créé en France et aux États-Unis spécialisé dans les infrastructures. Le solde est détenu par les CCI de la région Nord de France et de la Côte d’Opale et du Grand port maritime de Dunkerque.

Un chantier de 863 M€

Calais Port 2015 a nécessité une enveloppe de 863 M€. Ils ont été pris en charge par des fonds propres à hauteur de 89M€, apportés sous forme de capital social et de dette subordonnée d’actionnaires. Une émission obligataire à hauteur de 504 M€ a été émise. Elle est gérée par AllianzGI. Enfin, l’État, la région Hauts de France, l’Union européenne dans le cadre de ses programmes de financements « Connecting Europe », le département du Pas de Calais, Cap Calaisis et la ville de Calais ont participé ensemble à concurrence de 270 M€.

Un groupement pour la construction

Les travaux ont été réalisés par un groupement formé par le groupe Bouygues TP, Colas Nord-est, Spie Batignolles, Malet, Valérian et Jan de Nul. C’est en février 2015 que le maître d’ouvrage, la Société des Ports du Détroit, a signé avec le groupement un contrat pour la réalisation des travaux. L’ordre de mission a été donné en mars 2015.

Une digue de 3,2 km

Ce chantier a porté sur plusieurs ouvrages importants. Il a fallu construire une digue de 3,2 km. Elle est destinée à permettre les manœuvres des navires sans être dépendant de la houle. Sa carapace composée de Xblocs® est conçue pour résister aux tempêtes et à la montée des eaux dans les cent prochaines années.

Le second ouvrage de taille a été la construction d’un bassin pour permettre l’accueil des ferries pouvant aller jusqu’à 240 m. Des navires plus grands pourront accoster sur ses quais. Ce bassin s’étend sur 90 hectares.

Trois nouveaux postes pour les ferries

Troisième élément de ce port, les postes ferries. Ils sont équipés de bollards d’une capacité de 150 t espacés de 25 m. Les postes ferries se répartissent entre le P11 et le P12, au nord du terminal et le poste P10 au sud. Ils disposent tous les trois d’un tirant d’eau de 7 m. Les P11 et P12 partagent une structure sur pieux quand le poste P1O est constitué d’un front d’accostage et d’amarrage souple. Ces conceptions présentent l’avantage d’une souplesse structurelle permettant d’encaisser l’énergie d’un choc fortuit, indique le maître d’ouvrage.

Des passerelles à double-pont

Les passerelles des postes ferries seront de larges double-pont, positionnées dans l’axe des ouvrages de sortie du terminal, améliorant ainsi la vitesse de déchargement des ferries. Une passerelle piétonne sera mise en place au droit des postes d’accostage, une coupée mobile latérale et extensible permettra le contact avec le navire.

Une plate-forme de 65 hectares

Enfin, Calais Port 2015 possède aussi une plate-forme de 65 hectares dont 45 hectares gagnés sur la mer. Les remblais de cette plate-forme ont été réalisés à partir des sables de dragage du bassin. Elles permet l’accueil des véhicules en pré-embarquement, avec un linéaire de 24 km, des bâtiments de service et des postes de contrôle. Outre cette activité, le port de Calais mise aussi sur le fret ferroviaire. L’ouverture d’une ligne de ferroutage entre Calais et Perpignan a incité le port à réserver de la surface foncière pour augmenter la capacité de ce terminal. De plus, le port de Calais mise sur le trafic de remorques non accompagnées dans les prochaines années.

Opérationnel en octobre

La livraison de ce terminal représente la pénultième phase de Calais Port 2015. Au cours des mois à venir, les derniers ajustements et tests vont être réalisés sur les postes. Des travaux de finition devraient être réalisés. Le port prévoit de rendre son nouveau port pleinement opérationnel pour le début de l’automne, entre septembre et octobre.