Lomé : un trafic de 25,5 Mt en 2020

Avec un trafic de 25,5 Mt, le Port autonome de Lomé continue sur sa lancée en 2020. Il affiche une croissance de 15% sur cette année et consolide sa position de hub en Afrique de l’ouest. Nous publions ci-dessous l’analyse de Armand Hounto, consultant de ITrade Partners.

Armand Hounto, conseiller au ministère des Transports du Québec et consultant en gestion portuaire auprès du cabinet.

Le Port Autonome de Lomé a réalisé des performances remarquables en 2020 malgré la covid-19. Avec un trafic global projeté de 25,5 Mt (selon les données provisoires 2020), Lomé affiche une croissance soutenue depuis plus de 10 ans. Entre 2019 et 2020, le trafic a augmenté de 15%, et ceci grâce notamment à Lomé Container Terminal (Terminal Investment Limited) et MSC Mediterranean Shipping Company.

Lomé consolide sa position de hub

La plateforme portuaire togolaise consolide son statut de hub régional tant et si bien que grâce au transbordement, le Togo est devenu le premier fournisseur africain du Cameroun qui dispose pourtant de deux ports, Douala et le Port Autonome de Kribi. De nombreux ports du golfe de Guinée sont desservis à partir de Lomé sans compter les pays de l’hinterland. Côté modernisation, on note la dématérialisation totale de la procédure d’enlèvement des marchandises et l’effectivité du paiement en ligne.

Le premier port à conteneurs de la côte ouest de l’Afrique

Aujourd’hui, le Port autonome de Lomé s’affiche comme premier port à conteneurs et premier port en eaux profonde de la côte ouest africaine. Il pourrait rattraper le Port Autonome d’Abidjan (PAA) en termes de trafic global manutentionné. En effet, en Côte d’Ivoire, le Port autonome d’Abidjan s’est élevé à 25,2 Mt en 2019. Il reste que Lomé devra considérer l’enjeu logistique pour maintenir ses atouts distinctifs.

Un relais pour MSC

Relais stratégique de MSC (Mediterranean Shipping Company), le Port autonome de Lomé s’appuie notamment sur les performances de Lomé Container Terminal. Un classement concernant les 120 premiers ports mondiaux sur 500 ayant une activité de conteneurs a placé Lomé en 99ème position.

Cinquième port africain

En Afrique, le PAL est le 5ème du classement des principaux ports à conteneurs selon le quotidien Lloyd’s List et le deuxième d’Afrique subsaharienne derrière Durban en Afrique du Sud. Au niveau africain, Tanger Med conserve sa première place avec 4,8 MEVP. Vient ensuite Port Saïd, en Égypte avec 3,8 MEVP, puis Durban avec 2,7 MEVP. Dans ce classement suivent les ports d’Alexandrie (1,8 MEVP), Lomé avec 1,5 MEVP, Mombasa avec 1,4 MEVP et Lagos avec 1,3 MEVP. Tous les ports du classement sont « millionnaires ». Pour renforcer sa position au cœur de la concurrence régionale croissante, Lomé devra mettre en place des recettes logistiques gagnantes.