Kribi : Ictsi remporte le terminal polyvalent

Dernière information au 11 juin 2020

Selon nos informations auprès de la direction du Port autonome de Kribi, le contrat de concession du terminal polyvalent devrait être signé dans les prochaines semaines. « La date de signature n’est pas encore arrêtée mais nous espérons qu’elle interviendra rapidement pour que les opérations puissent démarrer », nous a indiqué un responsable du port.

Le 14 juin 2019, le directeur général du Port autonome de Kribi, Patrice Melom, a dévoilé le nom de l’adjudicataire du terminal polyvalent du port qui revient au groupe philippin Ictsi.

Le terminal polyvalent du Port autonome de Kribi au Cameroun a été attribué au groupe philippin Ictsi. Spécialiste dans la gestion de terminaux à conteneurs, Ictsi diversifie son porte-feuille en prenant la concession de ce terminal. Pour le groupe philippin, cette victoire lui permet de poser un premier pied en Afrique de l’ouest et du centre, même s’il ne s’agit pas d’un terminal à conteneurs.

Faillite de Necotrans

Le terminal polyvalent du Port autonome de Kribi avait été attribué au groupe français Necotrans. Après la faillite du manutentionnaire français, la direction générale du PAK a pris la décision, en janvier 2018, d’attribuer temporairement, pour une durée de deux ans, le terminal à un consortium formé de sociétés camerounaises.

Gestion intérimaire par KPMO

Pour l’occasion, des manutentionnaires locaux ont formé KPMO (Kribi Polyvalent Multiple Operators) pour traiter les premiers trafics sur ce port. Le 25 janvier 2019, le premier navire a accosté à Kribi en provenance de Chine avec des tubes destinés au chantier d’alimentation en eau potable de Yaoundé. Parallèlement, la direction générale du PAK a lancé un appel d’offres qui a réuni plusieurs consortium.

Cinq candidats

Ils étaient cinq au départ de ce nouvel appel d’offres. Aux côtés de Ictsi, qui a concouru seul se trouvaient Coega Development Corporation et Transnet, deux opérateurs sud africains, d’une part, Marsa Maroc, manutentionnaire de terminaux au Maroc et AIIF3 (un fonds de pension panafricain), d’autre part, Medlog, filiale de l’armement suisse MSC, avec Wide Ressources Limited, société minière chinoise, ensuite. Enfin, le port d’Anvers, Sinotrans, commissionnaire repris par Cosco, et Comexas Afrique, commissionnaire congolais ont formé le dernier postulant à l’attribution de ce terminal.

Le Port autonome de Kribi a terminé l’attribution des terminaux de marchandises diverses. Avant l’attribution de ce terminal, la direction du Port autonome de Kribi a concédé le terminal à conteneurs au consortium formé par le groupe Bolloré, l’armement français CMA CGM et le chinois CHEC.

nunc Sed Aliquam in elit. eleifend dictum vel, quis commodo libero consectetur