Port de Kribi : la zone logistique en construction

Après avoir construit les quais, le Port autonome de Kribi engage la construction d’une zone logistique en arrière du port.

En 2020, lors d’un webinaire sur le portuaire en Afrique de l’ouest, Philippe Labonne, directeur général adjoint de Bolloré Transport & Logistics a souligné qu’un port sans zone logistique ni accès terrestre digne de ce nom n’avait pas grande utilité. Il a pris, en l’espèce, l’exemple de Kribi.

Un espace de 1200 hectares

Le manque va être comblé. L’autorité portuaire construit sur un espace de 26 300 hectares une zone dédiée aux activités commerciales, logistiques et industrielles. La première phase des travaux prévoit une zone de 1200 hectares proche des terminaux. Elle devrait être opérationnelle dès 2027.

Construction de dessertes terrestres

Outre la construction des activités industrielles, le Port autonome de Kribi a engagé la construction de dessertes. Il s’agit de construire des routes, des voies ferrées et d’alimentation en eau potable et en énergie de ces terrains.

Une zone industrielle sur 105 hectares

Sur un espace couvrant 105 hectares, la zone accueillera des filières aussi diverses que la transformation de cacao, de production de pouzzolane (matériaux entrant pour le ciment à prise lente) et de transformation de bois. Des entreprises opérant dans l’électroménager, l’agroalimentaire ou encore les cosmétiques sont attendues sur ces terrains.

De plus, le port attend aussi le démarrage de projets liés à l’environnement. La construction d’un terminal d’hydro-carburants, d’une usine de fabrication d’équipements électriques et la mise en place d’une unité de production des énergies renouvelables.

455 hectares pour la zone économique

La future zone économique consiste en l’aménagement, l’exploitation et l’entretien d’un espace viabilisé de 455 hectares. Dotée d’infrastructures optimales, en vue de l’installation d’entreprises logistiques et industrielles de premier ordre, cette zone comprendra aussi une composante immobilière avec un centre des affaires moderne (espaces commerciaux, bureaux, centre d’exhibition, conférences etc.) et d’entrepôts.