Terminal à conteneurs de Yantian : la congestion subsiste

La situation dans le terminal à conteneurs de Yantian continue de se détériorer. Les mesures sanitaires strictes empêchent la bonne marche des opérations.

Le 28 mai, l’armement Mærsk a annoncé des cas déclarés de Covid 19 parmi le personnel du terminal à conteneurs du port de Yantian. La situation devait se résoudre rapidement, indiquait l’armateur danois.

La congestion persiste

Les choses ne se déroulent pas comme prévu. Dans une note destinée aux clients, MSC indique que la « congestion persiste au port Yantian International Container Terminal (YICT) à Shenzhen, en Chine, et que la concentration sur ce terminal reste élevée. »

Une productivité impactée

Pour l’armement italo-suisse, la productivité du terminal est fortement impactée. Des délais dans les procédures de mise à quai et la congestion devrait durer au moins une semaine, indique MSC dans sa note du 3 juin. D’autre part, Mærsk indique que les navires traités sur cette partie du terminal voient leur productivité se réduire de 30%. La situation devrait encore s’étaler sur environ 14 jours, selon les deux armements.

De nouveaux cas à Shenzhen

Pour sa part, Mærsk indique, dans sa note du 3 juin, que de nouveaux cas de Covid 19 se sont déclarés dans les dernières heures dans la ville de Shenzhen où sont situés les ports de Yantian et de Shekou.

Import: conteneurs traités sur la partie est du terminal

Malgré tout, la situation a connu une évolution depuis la semaine dernière. Les conteneurs destinés à l’exportation peuvent entrer sur le terminal depuis le 31 mai à minuit. Ils doivent être déposés 72 heures ou moins avant l’ETA (Estimated Time Arrival) du navire. Les conteneurs à l’import sont opérés normalement mais uniquement sur la partie orientale du terminal.

Les ports de Shekou et de Nansha impactés

Les conséquences de ces nouveaux cas de Covid 19 se répercutent sur les terminaux alentours. En effet, pour faire face à cette nouvelle vague, le port de Shekou, dans lequel se situent les terminaux de Chiwan, Mawan et le Shelou Container Terminal, les conteneurs destinés à l’export ne sont autorisés à entrer sur le terminal que 72 h avant l’arrivée du navire. De plus, dans le port de Nansha, pour éviter une congestion trop importante, les autorités ont limité le temps d’entreposage des conteneurs à 7 heures pour les conteneurs vides à l’import et pour les conteneurs pleins à l’export.

Révision des schedules

Pour faire face à cette congestion, les deux armements revoient leurs horaires. Mærsk a dérouté une partie de son trafic sur d’autres terminaux pour permettre de décharger les conteneurs. MSC a fait de même en annulant des escales pour limiter les conséquences de cette situation.

Nouvelle crise sur la reprise économique?

Après la crise survenue au mois de mars dans le canal de Suez, cette vague de cas de la Covid 19 dans un port chinois démontre de la fragilité ambiante qui règne dans le monde. Les ports chinois sont connus pour leur capacité à répondre rapidement aux crises et aux variations de flux. Avec les difficultés du terminal de Yantian, le report de trafic vers d’autres ports et les conditions d’acheminement terrestre compliquées, le retour à une économie de croissance pourrait être retardée.