CMA CGM investi dans les ferries et les ports

Le groupe CMA CGM s’investit sur tous les fronts. Il vient au secours de Brittany Ferries et il étend le réseau portuaire de sa filiale CMA Terminals en prenant position à Abu Dhabi et Kaoshiung.

Le groupe CMA CGM a attendu les Assises de la Mer, qui se déroulent à Nice les 14 et 15 septembre, pour annoncer investir dans Brittany Ferries. Une décision qui s’inscrit dans une stratégie d’aide à l’armement de Roscoff.

Un investissement de 25M€

Le 14 septembre, le groupe CMA CGM s’est engagé avec le groupe Brittany Ferries. Les deux armements français ont signé une lettre d’intention pour « un investissement visant à accompagner le redressement de Brittany Ferries après la période de crise sanitaire », indique un texte commun. Cet investissement s’élèvera à 25 M€. Une partie, à savoir 10 M€ seront versés en fonds propres.

Les effets de la crise sanitaire

L’armateur roscovite a connu des difficultés depuis le mois de mars 2020 et la crise sanitaire. La baisse du nombre de passagers n’a pas été compensé par la croissance du fret. De plus, le Brexit, intervenu le 1er janvier est venu aggraver la situation. L’objectif de ce partenariat est de créer des « complémentarités entre les deux compagnies », continue le texte. Il devra permettre de développer la position de l’armement sur le transmanche et de consolider la place de la France sur les liaisons avec les îles britanniques. En échange de ces fonds, le groupe CMA CGM entrera au conseil de surveillance de Brittany Ferries.

Profiter de l’expertise logistique de CMA CGM

L’accord des deux compagnies maritimes vise à offrir à l’armateur marseillais des espaces sur les navires desservant le Royaume-Uni, l’Irlande et la Péninsule ibérique. Pour l’armateur breton, il s’agira de profiter de l’expertise du groupe CMA CGM dans le fret et la logistique. « Il aidera la société à s’adapter plus facilement aux tendances post-COVID-19 dans le transport de marchandises, notamment dans le domaine du transport de remorques sans chauffeur, et à proposer une nouvelle offre de transport afin de mieux répondre aux besoins de ses clients », indique le communiqué.

Le mariage du conteneur et du roulier

En juillet, le président du directoire de Brittany Ferries, Jean-Marc Roué, a annoncé être à la recherche d’un partenaire. Pour bon nombre d’observateurs, l’entrée de Stena Line dans le groupe était tout trouvé. En effet, Brittany Ferries et Stena ont conclu un contrat pour l’achat de navires à cette époque. Cet accord avec le groupe CMA CGM modifie radicalement l’objectif de la société. Créée par des agriculteurs bretons pour développer la commercialisation de produits régionaux en Grande-Bretagne, Brittany Ferries s’ouvre la voie vers de nouvelles aventures.

Un premier pied dans le transmanche

Alors, l’arrivée de CMA CGM signifie un véritable virage à l’armement de Roscoff. Du côté de l’armement marseillais le roulier n’est pas inconnu, le premier pied dans le transmanche reste une nouveauté. CMA CGM a eu à gérer l’intégration d’armements rouliers dans le passé. Il a racheté dans les années 2000 la compagnie maritime Delom qui opérait des navires rouliers sur l’Afrique du Nord.

CMA CGM entre à Khalifa Port

Cette prise de participation dans l’armement de Roscoff n’empêche pas le groupe CMA CGM de continuer à investir dans son activité de manutention. Le 9 septembre, l’armement marseillais a signé avec AD Ports Group, Abu Dhabi Ports Group, un contrat de concession pour 35 ans pour l’exploitation d’un terminal dans Khalifa Port. Il sera exploité par une co-entreprise entre CMA Terminals, filiale du groupe français, et AD Ports. Le groupe français détiendra 70% de cette société.

Un terminal avec une capacité de 1,8MEVP

Les travaux de ce terminal sont prévus de commencer dans les prochaines semaines. Il devrait être opérationnel en 2024. Il offrira une capacité de 1,8 MEVP avec 800 m linéaires de quai. Une surface de stockage de 700 000 m2 et une digue de 3800 m viendront compléter ce terminal. En prenant pied dans la manutention dans le golfe Persique, CMA CGM va se créer un hub pour toute la région du Moyen-Orient et de l’Afrique de l’Est. En posant le pied dans l’émirat du golfe Persique, CMA CGM rejoint Cosco, qui a déjà son terminal et la filiale manutention de MSC, Terminal Investment Limited, présent dans le port.

Prolongement de la concession à Kaoshiung

Enfin, à la fin de l’été, le groupe français a renouvelé avec le port de Kaoshiung la concession du terminal à conteneurs. Le groupe est présent dans le port taïwanais depuis 20 ans. Dans le courant du mois d’août, Taïwan International Ports Corporation et le groupe CMA CGM ont renouvelé la concession pour le terminal à conteneurs. Le terminal offre une capacité annuelle de 1,3 MEVP.