Haropa Port : le trafic en croissance au premier semestre

Sur les six premiers mois l’année, Haropa affiche un trafic en hausse de 6,5% à 40 Mt. Les conteneurs enregistrent une progression de 43%.

Un mois après la fusion des trois ports en un établissement unique, Haropa Port affiche des résultats en forte hausse par rapport au premier semestre 2020. Le trafic maritime atteint 40 Mt, en hausse de 6,5%.

Stabilité des vracs liquides

Les vracs liquides restent stables à 18 Mt. Ils enregistrent un recul conjoncturel des produits pétroliers et raffinés en  raison d’arrêts techniques. D’un autre côté, la hausse continue pour les produits chimiques et les hydrocarbures gazeux.

Campagne céréalière déficitaire

Les vracs solides s’inscrivent dans une tendance moins optimiste. Avec une campagne céréalière compliquée de juillet 2020 à juin 2021, les vracs solides affichent une perte de 20% du trafic. Les céréales enregistrent une baisse de 34% à 6,5 Mt. Une diminution compensée par la bonne tenue des flux de graves et de ciment qui augmentent de, respectivement, 40% et 92%. Le signe de la reprise de la filière du BTP.

Conteneurs: en hausse de 40%

Le trafic conteneurisé reprend des couleurs sur les six premiers mois. Ils progressent de 40% en nombre à 1,5 MEVP. En tonnage, ce trafic augmente de 43% à 14,6 Mt. Une hausse que Haropa Port attribue tant sur le trafic pour le marché domestique qui est en progression de 26%. Le transbordement a « quasiment doublé », indique Haropa Port.

Un semestre marqué par l’Ever Given et la crise de Yantian

Une performance dans un contexte particulier. Si la situation économique affiche une croissance, le semestre a connu deux évènements perturbants. En mars, l’Ever Given a bloqué le canal de Suez, créant ainsi une perturbation dans de nombreuses chaînes logistiques. Ensuite, la détection d’un cluster sanitaire dans le port de Yantian a aussi perturbé les flux logistiques maritimes.

Une soixantaine d’escale exceptionnelles

Des services et lignes maritimes ont dû être modifiés, notamment au Havre. Mais si des retards de traitement de la marchandise ont pu être enregistrés dans les activités portuaires mondiales, cette situation a été prise en main et Haropa Port affiche désormais un retour à la normale.

Malgré ces éléments, Haropa Port a traité plus de 60 escales « extra call ». Ces escales exceptionnelles, non prévues initialement ont pu être accueillies et manutentionnées malgré les retards affichés d’un grand nombre de navires victimes de la saturation de certains ports du range nord. Des records de mouvements de conteneurs ont en outre été enregistrés sur certains terminaux.

Enfin, le terminal roulier du Havre poursuit également sa forte progression. Il a traité 156 000 véhicules, soit +48%.