GPM de Dunkerque: le 10 000è camion sur la ligne Dunkerque-Rosslare

Le 17 mars, jour de la Saint Patrick, au GPM de Dunkerque, DFDS a chargé le 10 000è camion sur la liaison Dunkerque-Rosslare. La concrétisation d’une réussite de l’après-Brexit pour Dunkerque Port.

Le Brexit a suscité bien des fantasmes en France et notamment dans les ports de la Manche. À Dunkerque, la direction du GPM de Dunkerque a de suite compris le bénéfice qu’elle pouvait tirer de la sortie de la Grande-Bretagne de l’Union européenne.

L’Irlande: une idée qui a commencé le 16 mars

GPM Dunkerque Ro-Ro
Daniel Deschodt, président du directoire par intérim du GPM de Dunkerque “Le ligne entre Dunkerque et Rosslare est un excellent complément à nos dessertes sur les îles britanniques”. ©H.D.

Dès le 2 janvier, DFDS a lancé une nouvelle ligne entre le GPM de Dunkerque et le port de Rosslare. « Nous avons entamé les premières négociations avec le port de Rosslare et notre partenaire DFDS dès le 16 mars 2020. La ligne a été annoncée en novembre de la même année pour un démarrage le 2 janvier. Le 17 mars, soit deux mois et demi après son lancement, cette ligne accueille le 10 000è camion. C’est une réussite », indique Daniel Deschodt, président par intérim du GPM de Dunkerque.

Une traversée en 22 heures

Une performance qui relève presque de l’exploit compte tenu de la situation sanitaire qui sévit en Europe. La liaison entre le port du Nord et celui d’Irlande se réalise en 22 heures. « Pour les

chauffeurs, le temps de traversée correspond au temps de repos. Cela leur permet de réaliser deux allers et retours entre l’Irlande et le continent par semaine. Auparavant, en utilisant d’autres lignes, ils réalisaient seulement un voyage par semaine », souligne Aidan Coffey, responsable de la ligne Dunkerque-Rosslare chez DFDS.

Une ligne complémentaire

Le 10 000è camion chargé à Dunkerque sur la ligne DFDS entre le GPM de Dunkerque et le port de Rosslare. © H.D.

Cette ligne représente pour le Grand port maritime de Dunkerque « un excellent complément à nos lignes sur les îles britanniques. Nous avons des lignes Ro-Ro sur Douvres, des lignes conteneurisées sur Bristol et Liverpool. Cette ligne permet de confirmer notre position pour la desserte de toutes les îles britanniques », nous a confié Daniel Deschodt.

Aller au-delà de la simple autoroute vers la logistique

En lançant cette ligne, Dunkerque Port inscrit dans sa stratégie sa volonté de devenir une plate-forme logistique. « Nous ne sommes pas simplement une autoroute. Nous voulons que la marchandise s’arrête dans nos entrepôts logistiques. Notre rôle est d’être un centre de distribution de la marchandise soit vers l’Europe continentale soit vers la Grande-Bretagne et l’Irlande. »

Le fret reprend doucement en Transmanche

Le Brexit, intervenu le 1er janvier, a changé la donne sur les relations entre le continent et la Grande-Bretagne. En 2020, avec l’effet de sur stockage, le GPM de Dunkerque a enregistré une progression de 4% du fret sur les lignes Transmanche. Depuis le 1er janvier, le marché évolue. Après le remplissage des stocks, les commerçants anglais ont quelque peu ralenti leurs approvisionnements pendant les premiers jours de janvier. Depuis lors, le trafic reprend doucement. « Les lignes sur Douvres ont été plus faibles. D’une part, les trois navires ont été successivement en arrêt technique. Ensuite, le contre effet du sur stockage a ralenti les approvisionnements en Grande-Bretagne », continue le président du directoire du GPM de Dunkerque par intérim.

Une quatrième navire sur l’Irlande


Pour le port septentrional, après l’essai marqué pour les routes sur l’Irlande, il faut désormais le transformer. Un quatrième navire doit entrer en ligne dès le début du mois d’avril, annoncent en chœur Daniel Deschodt et Aidan Coffey. L’armement ajoutera un navire pur fret. « Il s’agira d’un navire qui embarquera uniquement des remorques non accompagnées vers l’Irlande. Il pourra prendre 190 remorques par voyage », annoncent Daniel Deschodt et Aidan Coffey. Actuellement, le navire de DFDS qui assure la liaison charge environ 35% en fret non accompagné et 65% en fret accompagné.