Brittany Ferries : le fret a partiellement sauvé la saison estivale

La saison estivale a été difficile pour Brittany Ferries. La baisse importante du nombre de passagers entre la France et l’Angleterre a été compensée en partie par le maintien du trafic fret. Dans le même temps, Brittany Ferries accueille à Southampton son nouveau navire le Galicia.

L’activité touristique en France a subi, cet été, un véritable coup d’arrêt en raison de la pandémie de la Covid 19. Les opérateurs touristiques, hôteliers et restaurateurs en première ligne, n’ont de cesse de le rappeler. Le ralentissement du tourisme européen a aussi marqué l’activité passagers de l’armement Brittany Ferries.

Des perspectives encourageantes pour 2021

Pour l’armement basé à Roscoff, la saison estivale a été catastrophique en termes de transport de passagers. Dans le même temps, l’activité fret s’est maintenue, annonce l’armement sans donner plus de précisions. Et pour l’année prochaine les perspectives sur cette filière demeurent bonnes. En effet, les clients de Brittany Ferries leurs ont fait part de leur volonté d’accroître leur niveau d’activité en 2021. Une hausse de trafic qui pourrait se concrétiser par une hausse de 15% du trafic fret entre le Royaume-Uni et l’Espagne. Entre l’Irlande et l’Espagne, le trafic fret serait aussi envisagé avec une progression de 15%. Ainsi, des 210 000 unités de fret transportées chaque année, l’armement roscovite pourrait franchir la barre des 240 000 unités.

Un quart du chiffre d’affaires

« Le trafic fret représente environ un quart du chiffre d’affaires annuel de la Compagnie et nos clients comptent sur nous pour maintenir les liens transfrontaliers. Compte tenu de la réaction du marché et du soutien de nos clients transporteurs routiers, nous nous attendons à une année 2021 positive », indique Simon Wagstaff, directeur commercial Groupe Brittany Ferries. Il précise que depuis la crise sanitaire, les équipes fret du groupe n’ont eu de cesse de travailler au maintien de l’activité pour assurer les chaînes logistiques.

Rosslare-Bilbao: une ligne profitable

Le développement du fret entre l’Irlande et l’Espagne est devenu une réalité pour le groupe. Lancée en 2018 entre Cork et Santander puis déplacé de Rosslare à Bilbao, la ligne reliant les deux pays répond aux besoins des chauffeurs routiers. « Aujourd’hui, les effets générés s’avèrent profitables et devraient continuer à croître car de plus en plus d’entreprises en Irlande et en Espagne cherchent une solution pour contourner le Royaume-Uni, dans la perspective du Brexit », continue le directeur commercial.

Le Galicia arrive à Portsmouth

Le Galicia, nouveau navire de Brittany Ferries, sera aligné sur la route entre Portsmouth et Santander. © BF

Ces perspectives encourageantes coïncident avec l’arrivée dans le port de Southampton du dernier né de la flotte de Brittany Ferries, le Galicia. Arrivé le 13 octobre à Portsmouth, le navire entrera en service en décembre. Avec une longueur de 215 m, une capacité de 3000 m linéaires, ce navire sera déployé sur la ligne entre Portsmouth et Santander. Il effectuera deux rotations par semaine avec l’Espagne et un aller et retour entre Portsmouth et Cherbourg.

Un investissement sur l’avenir

L’entrée en service de ce navire intervient dans une époque difficile en raison de la pandémie. Il sera rejoint, d’ici à 2023, par deux autres unités identiques, les Salamanca et Santoña. Tous ces navires disposent d’une motorisation au GNL. L’investissement dans ces navires remonte à 2017 lorsque l’armement a annoncé le renouvellement de sa flotte. Pour Brittany Ferries, il s’agit avant tout de rassurer ses clients, passagers et transporteurs routiers. L’armement investi sur l’avenir pour maintenir au mieux ses lignes intra européennes. « Notre message est clair : nous avons investi dans des beaux navires. Nous avons les outils pour passer cette crise. Brittany Ferries peut maintenir regarder vers un avenir radieux », a indiqué Christophe Mathieu, président de Brittany Ferries.

 

quis, eleifend libero consectetur et, efficitur. libero.