Covid 19 : les places portuaires se mobilisent pour la continuité des services

Face au confinement lié aux mesures décidées par le gouvernement, les ports français assurent la continuité des services pour approvisionner le marché national. Une continuité qui va au-delà de la place portuaire puisqu’elle s’étend aux opérateurs logistiques.

« Face à la crise sanitaire majeure que nous traversons, la poursuite de la chaine logistique de transport de marchandises est primordiale pour garantir les approvisionnements nécessaires aux entreprises et à la population », indique un communiqué de la place portuaire rochelaise. Une vision que les autres ports français suivent. De Marseille au Havre en passant par Nantes Saint-Nazaire et La Rochelle, les Grands ports maritimes et toutes les places portuaires se sont engagées à assurer une continuité de service. « Les ports français fonctionnent dans le respect des consignes sanitaires et la protection de la santé des travailleurs émises par les autorités. Ils souscrivent totalement à l’objectif gouvernemental d’assurer la poursuite de l’activité de la chaîne logistique. L’ensemble des acteurs de cette filière économique essentielle pour le pays est mobilisé », indique Ports de France.

L’engagement de tous doit être salué

Dès le lendemain du discours télévisé du président de la République, le gouvernement a rappelé dans un texte la mobilisation de tous les acteurs logistiques pour assurer l’approvisionnement en produits de première nécessité. « Afin d’améliorer la fluidité des réapprovisionnements des commerces par la chaîne logistique, un certain nombre de mesures ont été abordées lors d’un échange qui a réuni l’ensemble des parties prenantes. Elles feront l’objet d’une formalisation précise dans les prochaines heures et seront mises en œuvre dans les délais les plus brefs. » Le gouvernement a décidé de prendre des mesures pour permettre aux acteurs des différents maillons de la chaîne logistique d’accomplir leur mission. « Il s’agit en particulier de permettre aux collaborateurs de se rendre sur le lieu de travail ou de production, de maintenir ouverts et de façon dérogatoire les commerces ou services indispensables à la chaîne logistique, comme les stations-services, les garages et les centres routiers. L’engagement des conducteurs et des entreprises de manutention, en particulier des places portuaires, pour répondre aux besoins de la population et pour la continuité de l’activité économique du pays, doit être salué », soulignent les trois ministres qui ont co-signé le communiqué : Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture et de l’alimentation, Elizabeth Borne, ministre de la Transition écologique et solidaire et Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’État chargé des transports.
Hormis les personnels qui peuvent assurer leurs tâches depuis leur domicile, l’ensemble des professionnels en contact direct avec les opérations continuent d’assurer les services d’accueil des navires et de chargement et déchargement. À Marseille, le travail a été adapté à la situation mais le GPM assure avoir « mis en place dès ce jour pour assurer durablement les opérations. La capitainerie travaille en étroite collaboration avec les services aux navires pour coordonner l’accueil des navires. » Le port a pris toutes les mesures nécessaires pour assurer « en sécurité et en sûreté » le fonctionnement opérationnel logistique.
Derrière ces mesures, ce sont donc des hommes et des femmes qui tous les jours assurent l’approvisionnement alimentaire et industriel du marché français. « Accueil des navires, manutention des marchandises et transports routiers et ferroviaires se poursuivent ainsi sans interruption », indique la direction du GPM de La Rochelle. Tous agissent pour la continuité des opérations qu’il s’agisse des agents maritimes, des dockers, des manutentionnaires, des pilotes, des personnels des sociétés de remorquage, de lamanage, des officiers de port et des personnels en charge de la sûreté.

Toutes les filières sont opérées selon leurs besoins

Dans le Grand port maritime de Nantes Saint-Nazaire, « Des personnels, notamment de maintenance, interviennent sur des opérations curatives et restent mobilisables selon les besoins. Les contrôles d’accès aux terminaux portuaires sont également assurés avec une vigilance accrue des règles de protection individuelle et de distanciation entre les personnes », indique l’autorité portuaire. Le GPM de Nantes Saint-Nazaire assure que toutes les filières logistiques et industrielles sont opérées au mieux selon leur besoin. Haropa se mobilise pour la continuité des services. Le dernier bulletin d’information du site annonce que tous les services des trois ports de Paris, Rouen et Le Havre sont opérationnels. Seuls les services fluviaux des écluses ont vu leurs horaires se modifier. Les Pôle Visa des Documents des services des douanes met en place un service de pré-authentification des documents EUR1, ATR, T2LF et T2L. Sur l’axe de la Seine, la Soget « met à disposition gratuitement à ses clients une solution technique cyber-sécurisée pour accéder aux services digitaux de la société à partir de son domicile ».

Mobilisation des transporteurs fluviaux

Côté portuaire tous les professionnels se mobilisent avec ensuite les logisticiens qui assurent la continuité des opérations. « La continuité de notre activité est cruciale pour approvisionner les Français et nous pouvons en être fiers », indique un communiqué de TLF. Les transporteurs fluviaux ont également rappelé leur participation à cette continuité de service. « Les transporteurs fluviaux se mobilisent chaque jour pour assurer la continuité de l’approvisionnement des produits de première nécessité, au premier rang desquels les produits alimentaires et énergétiques indispensables à la vie de la Nation, mais aussi les produits sensibles qui ne peuvent pas prendre la route, ou encore l’évacuation des déchets et leur valorisation. L’économie du conteneur au départ de nos grands ports maritimes continue également de compter massivement sur le fluvial », indique un communiqué d’Entreprises Fluviales de France, l’organisation regroupant les armateurs et les artisans fluviaux.
Cette mobilisation française se décline aussi dans les ports voisins. À Anvers, l’Autorité Portuaire d’Anvers confirme que l’intégralité du port restera opérationnelle durant cette période critique. “Le port compte en effet parmi les infrastructures vitales de la Belgique et de l’Europe. La chaîne logistique et l’approvisionnement de la Belgique et d’une bonne partie du continent européen sont ainsi garantis“. Dans le sud, le port de Gênes assure une continuité de service pour l’approvisionnement en matière de premières nécessités des populations confinées. Barcelone et Bilbao continuent aussi d’opérer dans les limites des mesures de confinement.

dapibus in consequat. commodo mattis Nullam